3.6/5

Si vous avez adopté une stratégie SEO et SEA afin de donner une visibilité à votre entreprise sur internet, vous savez probablement déjà ce qu’est Google My Business (GMB pour les intimes). Pour les autres, représentez-vous une carte de visite virtuelle, destinée à apparaître dans les résultats de recherche de Google, sous la forme d’un Knowledge Graph. Autrement dit, il s’agit d’un outil supplémentaire (après Google Analytics, Search Console ou encore Google Shopping) pour améliorer votre présence dans la sphère digitale.

Google My Business est même devenu indispensable pour garantir votre e-réputation et un bon SEO local. On vous fait un tour d’horizon pour comprendre à quoi sert exactement GMB, et comment optimiser votre propre fiche !

Google My Business : c’est quoi concrètement ? 

Mettez-vous à la place d’un consommateur à qui, par chance, on a parlé de votre enseigne (en bien, pour sûr !). Il a besoin d’un produit correspondant à votre secteur et choisit donc de “googler” le nom de votre marque. 

Google My business logo

C’est là qu’intervient Google My Business. Apparu en 2014, ce service, qui n’est autre qu’un annuaire en ligne à la manière de Tripadvisor ou les PagesJaunes, propose la plupart des informations qu’un prospect recherche avant d’entrer en contact avec une entreprise. On y trouve les fondamentaux, à savoir : 

  • le nom de la société ou du magasin ; 
  • l’URL de votre site internet ;
  • l’adresse avec le lien Google Maps ;
  • les horaires d’ouverture (toujours actualisés pour les week-ends et autres jours fériés svp, pour l’amour de vos utilisateurs !) ; 
  • le numéro de téléphone ;
  • une brève description de votre activité ;  
  • des photos hyper attractives ; 
  • des avis clients ;
  • etc.

En d’autres termes, Google My Business sert à vous identifier, vous situer, vous évaluer et vous contacter. Tous ces points sont rassemblés sur une fiche située à la droite des SERP. La consulter est devenu une première approche cruciale, par laquelle passent de plus en plus d’utilisateurs (y compris les habitués), ne serait-ce que pour vérifier l’emplacement d’une boutique et ses horaires.

Mise à jour vers Google My Business Profile

Très récemment, fin 2021, Google My Business s’est changé en Google Business Profile. C’est globalement la même tambouille, à ceci près que la gestion des comptes est plus simple, avec un accès plus direct et la possibilité d’échanger par écrit depuis les profils établissement.

Pourquoi créer une fiche Google My Business, c’est bien ?

N’importe quelle entreprise a fortement intérêt à figurer sur GMB. D’abord parce que c’est une vitrine gratuite sur le web. Ensuite, parce que c’est user friendly (97% des consommateurs ont déjà effectué une recherche locale avant de passer à l’étape suivante). Mais également parce que la concurrence a probablement sa propre carte de visite sur Google, et que vous subirez un écart de notoriété si vous ne vous mettez pas au niveau. 

Une carte de visite digitale gratuite, utile, voire indispensable

À ce titre, vous même, en tant que consommateur·ice, vous avez sans doute remarqué que vous aviez de plus en plus besoin de vérifier certaines choses avant de vous rendre en magasin ou de consulter un·e professionnel·le. Par exemple, lorsque vous changez de médecin, ou que vous faites appel à un certain type d’expertise pour la première fois de votre vie (un premier tatouage, une nouvelle inscription à la salle de sport, etc.).

Google Business Profile SEO Local

Dans ce cas, une fiche bien remplie sera de nature à rassurer vos futur·es client·es. Surtout si un certain nombre d’avis y sont disponibles. En effet, les retours d’expérience représentent un poids énorme pour votre réputation. On y reviendra…

Nota Bene : si votre fiche GMB existe, vous apparaitrez dans les recherches associées d’autres boîtes, ce qui est non seulement stylé mais également très utile pour attirer des prospects qualifiés !

Un bon moyen d’attirer un peu de trafic organique

Les fiches établissements Google My Business peuvent intégrer les URL des entreprises, lesquelles ont tout intérêt à soigner leur site web. En effet, il y a de fortes chances pour que les internautes cherchent à le visiter, afin de s’aviser des offres disponibles mais aussi du professionnalisme que dégage la marque dans la sphère digitale. 

Un atout indispensable pour le référencement local

Agence SEO Référencement local Uplix

En outre, Google My Business est un outil redoutable pour le référencement local, qui est un des pivots de toute stratégie SEO digne de ce nom. En effet, en vous inscrivant sur la plateforme de ce service, Google vous placera automatiquement sur sa Maps avec l’adresse renseignée. Dans notre article traitant de l’impact de Google Business Profile sur le SEO local, on vous explique les enjeux d’une fiche GMB bien optimisée.

Inscription sur Google My Business : est-ce que c’est rapide ?

Carrément ! Vous pouvez créer votre compte en quelques étapes, sans avoir besoin de déployer tout de suite des stratégies avancées d’optimisation de fiche GMB :

  • rendez-vous sur la page d’accueil de Google My Business et cliquez sur “se connecter” en haut, à droite de l’écran, avec votre identifiant Gmail ; 

Fiche établissement Google

  •  répondez ensuite aux questions de la procédure : “type d’activité”, puis “nom de l’établissement”, “adresse”, etc.

Au moindre souci, le support Google est là pour vous filer un coup de main, en expliquant les différentes étapes de votre inscription, les informations à vérifier, etc.

Comment optimiser ma fiche établissement Google My Business ?

Aujourd’hui, la moindre trace que vous laissez sur le web peut avoir un impact stratégique sur votre visibilité. Voici donc quelques bonnes pratiques à mettre en place pour améliorer vos chances de ranking avec Google Business Profile.

Travaillez la sémantique de votre wording

Toutes les informations inscrites sur votre page doivent être claires, précises, spécifiques et tournées utilisateur. Autrement dit, utilisez des mots-clés associés à votre secteur d’activité, y compris dans le titre. Par exemple, ne vous contentez pas d’un nom abstrait comme “Uplix”. Préférez “Agence SEO Nouvelle Génération Uplix”. L’internaute et l’algorithme comprennent d’un coup beaucoup mieux ce qu’il se passe entre vos murs.

Google My Business Uplix

Puis renseignez le maximum de champs d’information, afin d’affermir la confiance du prospect dans le professionnalisme de votre site. N’ayez pas peur d’être spécifique dans la description de vos services (à remplir avec la fonctionnalité ‘’Ajout et modification des services‘’) : mieux vaut perdre quelques leads peu qualifiés et être précis dans les termes que faire trop général et passer pour un·e amateur·ice.

Donnez-vous une bonne image !

Il est de notoriété publique que l’aspect visuel reste au cœur des premières impressions. En conséquence, utilisez des photos récentes, authentiques et attractives, fortement représentatives de votre produit, service, voire votre équipe ou vos locaux. Bien entendu, si vous possédez un logo, intégrez-le également à votre page Google Business Profile. Quoi qu’il en soit, les illustrations devront être soumises au format JPG ou PNG, faire une taille située entre 10 Ko et 5 Mo avec une résolution de 720 x 720 pixels.

Nota Bene : selon le célèbre moteur de recherche, les illustrations engendrent 42% de recherches d’itinéraire de plus que les fiches établissement sans photo.

De l’intérêt des Google Posts

Autre fonctionnalité importante : les Google Posts. Mais qu’est-ce donc ? Tout bonnement des articles associés à votre fiche Google Business Profile. On les trouve très facilement, qui s’affichent directement sur votre fiche établissement, aussi bien dans les recherches Maps que sur les terminaux mobiles.

Nota Bene : il est possible de partager vos Google Posts via les réseaux sociaux ou même de l’e-mailing.

Comment utiliser les Google Posts ? 

Pour publier un Google Post, il suffit de vous rendre sur votre tableau de bord, de faire un tour dans la zone “articles” et de sélectionner un format vous permettant de : 

  • présenter un nouveau produit ou service ;
  • mettre en avant les actualités et événements de votre entreprise ; 
  • annoncer la prochaine promo
  • informer les internautes des modalités des réservations ;
  • expliquer à vos prospects comment entrer en contact avec votre boîte ; 
  • etc.

Google Post Exemple Sushi Shop

L’article est composé d’un titre de 58 caractères maximum, d’un corps de texte pouvant aller jusqu’à 1 500 caractères (soit environ 300 mots) et un CTA (call-to-action tel que “En savoir plus”, “Réserver”, “S’inscrire”, “Acheter”). Cependant, attention à ne pas verser dans l’ultra-commercial : il s’agit avant tout d’articles à visée informative, destinés à celles et ceux qui s’intéressent déjà à votre marque.

Enfin, soyez direct·es et concis·es. En effet, seuls les 100 premiers mots apparaissent sur le carrousel de miniature. C’est donc à ce moment du texte qu’il s’agit d’appâter le lecteur. 

Nota Bene : pour vérifier l’impact de vos Google Posts, vous avez 2 grands indicateurs à disposition, à savoir le nombre de vues et de clics sur les CTA.

Avis, retours d’expérience : ne faites surtout pas l’impasse !  

Là, c’est toute votre crédibilité qui est en jeu. Vous avez absolument besoin de discours extérieurs pour confirmer la qualité des biens et services que vous dispensez. En conséquence, incitez vos utilisateurs à laisser des avis Google et faites-les apparaître sur votre page Google My Business.

Sans un bon 4 sur 5 et des poussières d’étoiles, vous pouvez dire adieu à la confiance des internautes. Bien entendu, cette note aura bien davantage de poids avec un grand nombre d’avis. C’est d’ailleurs une raison invoquée très couramment lorsque l’on vante les mérites d’une entreprise. Enfin, notez que ces mêmes avis font partie des critères pour apparaître dans le Local Pack.

Avis négatifs : à traiter avec beaucoup de précautions

Oui, évidemment, c’est le risque qui advient lorsqu’on applique de telles recommandations : recevoir des avis négatifs. Pas de panique, il en existe plusieurs sortes : 

  • une expérience négative qui met en lumière un défaut interne à l’entreprise. C’est douloureux, parfois formulé de manière discourtoise, mais c’est incroyablement constructif (voir notre article sur la méthode UX design pour aller plus loin !) ; 
  • un point noir qui s’est produit exceptionnellement, et qui réclame réparation (ou au moins explication) sans remettre en question tout votre système commercial ; 
  • un faux avis posté pour descendre la concurrence que vous représentez.

Quoi qu’il en soit, la réponse (mieux vaut qu’elle soit systématique), doit être polie, sincèrement engagée dans la résolution du problème, et claire et efficace sur les solutions proposées à la clientèle. Cela vous vaudra, au mieux, de fidéliser le client et, au pire, de montrer aux autres internautes que vous êtes au taquet, même en cas de coup dur.

Avis Négatifs Google Business Profile

À l’inverse, si vous ne défendez pas (honnêtement) votre image de marque, votre chiffre d’affaires risque de s’en trouver salement impacté… 

Nota Bene : les avis négatifs apportent de la vraisemblance à votre note générale. On se méfie plus d’un 5/5 étoiles que d’un honorable 4,7/5.

Que faire avec les faux avis ?

Encore une fois, il existe plusieurs cas de figure : 

  • soit ils sont tellement en décalage avec les autres retours qu’on les flaire de très loin. Ceux-là ne vous porteront guère préjudice. Répondez malgré tout, vous risquez fort d’avoir le dernier mot ; 
  • soit ils sont carrément diffamatoires et contreviennent aux conditions d’utilisation de la plateforme, et vous pourrez dès lors en demander la suppression à l’équipe de Google.

Faux avis Google My Business

  • soit il s’agit d’avis clients que vous avez vous-même achetés… Alors… certes, générer de l’engagement positif est ardu. Cependant, non seulement leur inauthenticité est souvent aussi détectable que les faux avis négatifs, mais en plus vous encourez des sanctions allant jusqu’à 300 000 € d’amende et 2 ans de prison

Dans tous les cas, le plus efficace est de solliciter de vrais clients par e-mail ou tout autre canal pouvant rediriger vos consommateurs sur la page d’édition d’avis. Plus il y en aura, moins vous craindrez les faux retours utilisateurs.

Google My Business en bref…

Vous l’aurez compris, Google My Business, désormais Google Business Profile, est un outil totalement incontournable pour votre visibilité sur le web. En effet, c’est gratuit, et il est fort probable que toute votre concurrence ait sa propre carte de visite de l’annuaire en ligne Google. En outre, toutes les informations y figurant rendent votre point de vente plus attractif et accessible à l’utilisateur (description de la firme, belles images, avis clients, Google Posts, etc.).

Enfin, les fiches établissement constituent le B-A-BA du référencement local. Avec une fiche GMB, vous obtenez automatiquement votre géolocalisation Google Maps, et une visibilité Local Park accrue si cette dernière est bien complète !

Des astuces en cours de test chez Uplix ?

Nous pensons que le nombre de fois où une personne tape « uplix » pour s’y rendre dans Google Maps a une influence positive. Depuis, avoir des liens externes a un impact sur le ranking. N’hésitez pas vous inscrire à notre newsletter pour plus de tests SEO !

Vos questions, nos réponses

Qui peut utiliser les services de Google My Business ?

Absolument toutes les sociétés, y compris les PME, ont la possibilité d’ouvrir une fiche établissement Google Business Profile gratuitement. Cela dit, c’est encore plus intéressant pour les entreprises qui disposent de locaux physiques, afin d’améliorer leur référencement local.

Comment améliorer ma fiche Google My Business ?

L’idéal d’une fiche établissement est d’être la plus actuelle possible, avec des informations régulièrement mises à jour. Pour cela, soyez vigilant·es sur trois points fondamentaux : les horaires (surtout pour tout ce qui est jours fériés, vacances scolaires, etc.), les Google Posts (ces articles qui donnent des précisions sur le fonctionnement de la société), et les avis utilisateurs (auxquels il faut systématiquement répondre).

Enfin, lorsque vous êtes connecté·e à votre tableau de bord, Google vous envoie parfois des suggestions de modification de votre fiche. Cela peut notamment arriver après un changement de statut. Dans ce cas, ne faites pas aveuglément confiance à l’algorithme et vérifiez bien que vous affichez la catégorie de métier que vous avez choisie vous-même !

C’est quoi la différence entre le Knowledge Graph et une fiche établissement Google Business Profile ?

Le Knowledge Graph désigne la base de connaissance utilisée par Google pour afficher des informations encyclopédiques en rapport avec les premiers résultats du moteur de recherche. Par exemple, le mot-clé “renard” donne accès à des informations Wikipedia telles que le poids, la taille, l’espérance de vie, la durée de gestation ou encore la vitesse de course (50 km/h !).

Google My Business fait partie des données incluses dans le Knowledge graph, mais ne concerne que les entreprises répertoriées. On y trouve l’adresse, les horaires, l’URL du site web ou encore les avis utilisateurs…